Accueil > Blogue > Comment optimiser son infolettre
optimiserinfolettre

Comment optimiser son infolettre

Par : Publipage

L’infolettre est une des initiatives courriel les plus communes et les plus utilisées. Cependant, malgré la multitude d’entreprises qui l’utilisent, plusieurs ont encore quelques lacunes. Voici donc un guide qui vous permettra d’évaluer votre propre infolettre et d’y apporter les correctifs nécessaires au besoin.

L’anatomie d’une infolettre

francnews1

Pré en-tête et en-tête

La section pré en-tête est la première section que votre récipiendaire verra. Elle contient habituellement quelques liens permettant une meilleure expérience aux lecteurs (par exemple, un lien facilitant la lecture dans un fureteur). La section en-tête, quant à elle, devrait contenir vos éléments de marque et votre logo, en plus de mentionner le but de la communication ou son type. Elle soit être simple afin d’être facilement visible pour les récipiendaires visionnant vos courriels sur des plateformes mobiles. Des liens vers vos plateformes sociales peuvent aussi y être ajoutés.

francnews2

Messages primaire et secondaire

Dans le cas d’une infolettre, la section réservée au contenu sera un peu différente d’un autre type de courriel. Dans un courriel promotionnel, on aura tendance à voir un message fort (primaire) qui sera ensuite appuyé par un message secondaire. Dans une infolettre, les messages primaire et secondaire auront tendance à être fusionnés afin de former un bloc de contenu unique. Vu la vocation orientée sur le contenu d’une infolettre, il est recommandé de remplacer les messages primaire et secondaire par une section réservée à la personnalisation suivie d’une section où pourra être insérée une série d’articles accompagnée d’images et d’un sommaire de celles-ci.
La section réservée au contenu de votre infolettre doit être lisible et bien organisée. Une liste horizontale fait très bien l’affaire. Utilisez des images et un résumé de vos articles qui donne le goût d’en lire plus.
Si vos courriels contiennent des images, assurez-vous d’y avoir inséré des tags ALT qui permettent de connaître leur contenu sans avoir à les télécharger. De plus, les images sont utiles dans un courriel, mais doivent être utilisées avec parcimonie et doivent avoir un bon ratio avec le texte que contient votre courriel afin d’éviter le SPAM.

francnews3

Pied de page

La section de pied de page devrait contenir un lien de désabonnement facilement identifiable, l’adresse physique de votre entreprise (C-28) ainsi qu’un lien vers votre site web. Vous pouvez aussi y ajouter des liens vers vos pages de médias sociaux.
Chez Publipage, nous recommandons souvent à nos clients de personnaliser les envois en plus des éléments standards de pied de page, permettant ainsi un meilleur contact avec vos abonnés et une communication beaucoup plus personnelle.

francnews4

Enfin, pour chacune des sections, vous vous devez d’expérimenter. Faites des tests de pré en-tête, de contenus, etc. Il n’est pas nécessaire de tout changer à chaque envoi courriel, mais quelques petites modifications peuvent amener des améliorations assez intéressantes. En respectant ces directives, vous vous assurez de bien structurer vos courriels. Vos résultats en seront d’autant plus optimisés.

Implications de la mobilité

De plus en plus de gens consultent leurs courriels sur des plateformes mobiles. La nouvelle étude NETendance du CEFRIO le démontre clairement : un foyer sur deux possède maintenant une tablette et une personne sur deux utilise un téléphone intelligent. Il devient donc impératif de prévoir une expérience utilisateur intéressante sur les plateformes mobiles. Cependant, la solution n’est pas nécessairement évidente et peut se décliner en deux alternatives :

1. Créer un courriel qui sera identique sur toutes les plateformes, mais qui sera mieux adapté aux mobiles. Cette solution est simple et ne nécessite pas une connaissance poussée des technologies « responsives » et des « medias queries ».

2. Créer un nouveau gabarit d’infolettre qui sera en mesure d’identifier le type de plateforme exploitée et ainsi s’adapter à l’écran sur lequel il sera lu. Vous aurez besoin d’un bon intégrateur et de faire plusieurs tests, mais vous obtiendrez comme résultat une infolettre impeccable sur toutes les plateformes.

Indépendamment de l’option choisie, il est recommandé que votre version mobile de l’infolettre respecte ces critères. Certaines règles peuvent être modifiées en fonction de la plateforme sur laquelle on se retrouve. C’est le cas notamment de la largeur maximale de votre courriel ou de la grosseur des caractères du font.

Pour plus d’information sur le « responsive », consultez cet article sur notre blogue : Astuces pour créer des courriels adaptatifs

Quelques critères à respecter :

  • Une largeur maximale de 320 pixels

Un courriel dont la largeur maximale est de 320 pixels est idéal pour la lecture mobile. Cette dimension permettra aux utilisateurs de plateformes mobiles de consulter votre courriel en mode « portrait » sans faire de zoom arrière.
Une largeur de 600 pixels est conseillée pour un courriel multiplateforme qui vise à la fois les utilisateurs d’ordinateurs et de mobiles.
Avec l’utilisation des technologies « responsives » et les « medias queries », il sera possible de modifier ces valeurs dynamiquement.

  • Une mise en page à une colonne

Une mise en page simplifiée, idéalement à une colonne, facilitera la lecture de votre courriel. Ne prévoyez pas plus de deux colonnes : le nombre de colonnes a un impact direct sur la lisibilité de votre courriel en réduisant la taille du texte affiché en mode «portrait».

  • Des boutons larges conçus pour écrans tactiles

Concevez vos appels à l’action en fonction d’une utilisation tactile, moins précise qu’un curseur d’écran. Plutôt que d’insérer des hyperliens dans le texte de votre courriel, choisissez plutôt des appels à l’action sous forme de boutons à surface large et espacée qui facilitent la sélection tactile.
Apple recommande un format de bouton de 44 pixels par 44 pixels pour ses appareils mobiles. Pour les systèmes d’exploitation Android, il est recommandé d’utiliser plutôt des dimensions de 48 pixels par 48 pixels.

  • Des fonctionnalités à plus grande échelle

Dans la même optique que celle de vos appels à l’action, pensez à agrandir l’échelle de tous menus et de toutes fonctionnalités courriel afin de faciliter leur utilisation à partir d’un écran tactile.
Si vous choisissez d’insérer des hyperliens dans le texte de votre courriel, assurez-vous de les espacer afin de limiter le risque d’une sélection involontaire.

  • Une taille de caractère adaptée

Choisissez une taille de caractère plus grande que le traditionnel 12 pixels afin de compenser les dimensions de l’écran.
Apple recommande le choix d’une police de taille 17-22 pixels minimum, alors que Google, lui, recommande plutôt un minimum de 18-22 pixels.

  • Un objet de courriel concis

Le nombre de caractères affiché à partir de la boîte de réception est très limité sur les téléphones mobiles. Par conséquent, un objet concis, qui fait usage de peu de caractères, vous permet de fournir à vos leads un aperçu rapide de votre message.

Pertinence

La clé de toute campagne courriel incluant les infolettres est la pertinence. La pertinence peut s’obtenir de plusieurs façons, mais se résume en deux facteurs dans le cas d’une infolettre :

1. Personnalisation
2. Contenu

Personnalisation

Il est très important au niveau d’une infolettre de mettre à l’avant-plan une personnalisation adéquate. Dans le cas qui nous importe ici vous pouvez constater que deux types de personnalisation ont été mis en place. Le premier type relève de la façon dont nous nous adressons à notre lecteur : « Bonjour Alexandre… ». Cette personnalisation aurait pu comprendre la mention du nom d’entreprise, du nom complet, du titre de la personne, etc. L’important est de montrer à notre lecteur que nous nous adressons à lui.

Le deuxième type consiste en la personnalisation au niveau de l’émetteur du courriel. Sur l’image ci-dessous, vous pouvez voir que nous avons mis en place une section dédiée à l’émetteur de l’infolettre. Cette portion contient une photo, une signature et des coordonnées. De plus, notre infolettre est toujours envoyée de la part d’Alexandre Sagala et non Publipage. Un lecteur ayant des questions, ou besoin d’un complément d’information pourra facilement communiquer directement avec l’émetteur de l’infolettre et non en utilisant une adresse de type « info @ » ou « no-reply@ », tout ceci dans l’optique de rendre l’infolettre plus personnelle et attrayante pour le lecteur. Le principe est similaire à une chronique journalière ou hebdomadaire dans un journal (ex. : Foglia)

Contenu

Le contenu est une autre façon d’augmenter la pertinence d’une campagne courriel. Cependant, dans le cas d’une infolettre, cette étape peut s’avérer un peu plus complexe. Habituellement, chaque communication courriel doit présenter un contenu adapté à l’interlocuteur. Si je suis intéressé à certains sujets/produits, je devrais recevoir des communications traitant de ces sujets/produits. Dans le cas d’une infolettre, ceci peut devenir plus ardu vu le nombre élevé de contenu différent devant être produit pour chaque type de récipiendaire. Si votre entreprise produit déjà beaucoup de contenu, il devient facile d’appliquer cette approche, mais dans le cas contraire il est adéquat de se concentrer sur quelques articles qui seront distribués à tous.

En conclusion, vous avez eu un aperçu des différents éléments qui sont importants dans la mise en place et la performance d’une infolettre. N’oubliez pas que ces éléments sont des recommandations qui, lorsque combinées, feront en sorte que votre infolettre soit lue et appréciée. Je vous encourage également à effectuer vos propres tests. Après tout, c’est votre infolettre!

Partager cet article

Articles reliés

Success Keys

Email marketing : 3 clés pour de meilleures campagnes

Combien de courriels recevez-vous par jour ? 100 ? 200 ? 1000 ? Et parmi ceux-ci, combien ouvrez-vous ? Combien lisez-vous ? Bien moins de la moitié et même du tiers, n’est-ce pas ? Rassurez-vous toutefois : capter et même retenir l’attention du lecteur n’est pas […]

checklist prior to mailing

Liste de vérification pré-envoi de courriel

L’automatisation marketing a transformé la manière dont nous traitons les données relatives à nos listes de clients potentiels (leads). Bien que le marketing relationnel soit fondé sur une idée diamétralement opposée à celle de la sollicitation à froid, l’aval de vos destinataires ne signifie pas […]

courriels adaptatifs

Astuces pour créer des courriels adaptatifs

  Pourquoi est-il nécessaire de créer un courriel adaptatif? Le but d’envoyer un courriel à une liste de contact est de piquer l’intérêt de plus de gens possible. La seule façon d’accomplir ceci est de s’assurer que votre courriel soit facilement accessible à vos utilisateurs. […]

Publitrac
Haut