Accueil > Blogue > Apple Plans versus Google Maps, la ruée vers la géolocalisation
Apple-Maps-Vs-Google-Maps2

Apple Plans versus Google Maps, la ruée vers la géolocalisation

Par : Publipage

Le 21 septembre 2012, une nouvelle révolution est arrivée dans le milieu du téléphone intelligent : Apple mettait en vente L’iPhone 5 et offrait, du même coup, son tout nouveau système d’exploitation IOS6.

Outre son lot habituel de mises à jour, le plus grand changement se résume dans l’arrivée d’Apple-Plans (qui remplace Google-Map, développé par son concurrent Google, leader de la cartographie sur internet).

Officiellement, Apple a justifié sa décision de remplacer Google-Map par le fait qu’il lui avait été impossible d’en arriver à un accord sur le guidage vocal pour les cartes routières. Mais d’autres facteurs seraient à l’origine de cette rupture :

1. Contrôler son produit : Apple aime tout contrôler, de son choix d’applications à la vente de ses produits. La pomme  ne pouvait continuer à laisser son principal concurrent gérer sa géolocalisation, ce qui représentait un risque grandissant pour l’entreprise.

2. L’essor de la Géolocalisation: tant pour les utilisateurs que pour les fournisseurs de cartographies, les informations collectées représentent une véritable mine d’or, jusqu’à présent accaparé par Google. Apple ne pouvait plus laisser son concurrent collecter toutes les données de ses utilisateurs.

3. Android, (système d’exploitation crée par Google) : il était devenu essentiel de ne plus lui accorder de visibilité sur ses appareils. Outre Google-Map, l’application YouTube n’est plus présente par défaut sur le nouveau système d’exploitation IOS6.

Mais Apple risquerait-il de se brûler les ailes en sautant de trop nombreuses étapes?

• L’application Google map est plus rapide que celle d’Apple-Plan dans le calcul d’itinéraire.

• Apple-Plan est moins précis que son concurrent.

             

 

• De nombreuses villes ou lieux touristiques disparaissent sous les nuages avec Apple-Plans, comme la ville du Cap en Afrique du Sud.

• On doit souvent fournir une adresse complète sur Apple pour trouver un résultat fiable.

• Un nombre important de rues sont mal indiquées ou trompeuses sur Apple-Plans.

• De nombreuses villes sont inexistantes.

• Pour l’usager des transports en commun, il est nécessaire de télécharger des applications tierces pour avoir l’heure des prochains passages de bus ou de métro.

Fait historique, Apple a présenté officiellement des excuses à ses utilisateurs pour les nombreux bugs présents sur Apple-Plans.

Il est rare que les produits commercialisés par Apple ne soient pas propres et opérationnels.

Avec Apple-Plans, l’entreprise se lance dans un marché que Google maîtrise parfaitement.

Habitués à des données précises, et enrichies les utilisateurs d’Apple s’attendaient à plus

Seule véritable avancée d’Apple-Plans, le guidage vocal et la localisation en trois dimensions.

Dès lors, nous pouvons nous poser la question : pourquoi Apple a-t-il sorti si rapidement son application?

Afin de ne pas retarder la mise sur le marché de l’iPhone 5 et dans une stratégie de renouvellement de produits, Apple ne pouvait se permettre de sortir son nouveau téléphone avec la présence de Google-Map.

Mais cette course à l’innovation dictée par une stratégie marketing visant à remplacer annuellement ses produits vient de présenter son premier gros revers.

Apple doit redoubler d’efforts afin de corriger les nombreux bugs, mais doit surtout redorer son image auprès de ses utilisateurs. Espérons qu’Apple en tirera la meilleure des leçons.

Dans cette guerre à l’innovation continue, le consommateur reste le grand gagnant en ayant à sa portée des outils de plus en plus précis et riche en informations de localisation.

Actuellement, les investissements dans le secteur de l’expertise cartographique sont en augmentation constante.

En réponse à Apple, Google vient de lancer son site internet mobile permettant aux utilisateurs d’iPhone d’utiliser son système de localisation.

Afin de rester leader, Google continue à progresser développant Google Plan, qui permettra de fournir des cartes précises d’intérieur de bâtiment. Ainsi, ses utilisateurs pourront, aisément, se promener dans musées, gares et aéroports et tous autres bâtiments importants.

Également, Google Sous-marine qui offre des images époustouflantes de nos fonds marins, mais aussi, l’utilisation de Street View directement sur son nouveau site mobile.

Par conséquent, le lancement d’Apple Plans va permettre une avancée rapide des innovations dans ce secteur de la part des deux concurrents.

Malgré quelques bugs sur des millions de points cartographiques dans le monde, Apple est entré de pleins pieds dans la bataille de la géolocalisation où le nerf de la guerre reste basé sur l’appropriation des données des utilisateurs.

Partager cet article

Articles reliés

Publitrac
Haut